Athérome

Axe de recherche dirigé par Gisèle CLOFENT-SANCHEZ

Projet Fonctionnalisation de nano-objets avec des anticorps humains pour l’imagerie de ciblage de la plaque d’athérome

Contexte : L’athérosclérose est la principale cause de mortalité dans les pays industrialisés avec la formation de plaques d’athérome instables à l’origine des accidents vasculaires majeurs. Notre groupe cherche à mettre en place une modalité d’imagerie non invasive en mesure de fournir des informations concernant les processus moléculaires qui sous-tendent la formation des plaques d’athérome en proposant de (i) développer des anticorps humains spécifiques de lésions, (ii) fonctionnaliser des nano-objets à base d’oxyde de fer avec ces mêmes anticorps et (iii) procéder à une imagerie moléculaire par IRM de façon à localiser les plaques d’athérome.

Bilan :

Les résultats marquants de l’étude ont été de :

– Développer une nouvelle génération de ligands spécifiques des plaques vulnérables. Nous avons sélectionné, par « phage display in vivo », dans des modèles animaux d’athérosclérose, des anticorps recombinants humains (AcHus) qui montrent également une spécificité vis-à-vis de molécules sur-exprimées dans les biopsies humaines. Les AcHus présentent l’avantage d’une translation plus rapide en clinique, du fait de leur absence d’immunogénicité. Ces résultats importants ont donné lieu à un dépôt de brevet en Europe, aux Etats-Unis, au Japon et au Canada et à des publications internationales [ Deramchia et al, Am J Pathol, 180, 2012 ; Deramchia et al, Int J Mol Sci, 13, 2012]. Les régions variables des phage-anticorps recombinants humains sélectionnés ont été ensuite clonées dans des systèmes d’expression eucaryotes sous différents formats à des fins d’élaboration d’agents de contraste (projet ANR IMATHABIO).
-Démontrer la faisabilité du ciblage moléculaire pour l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM).
Nous avons établi la preuve de concept du procédé de couplage en fonctionnalisant des agents superparamagnétiques appelés VUSPIO (pour Versatile Ultrasmall SuperParamagnetic Iron Oxide) avec des anticorps murin et humain ciblant les plaquettes activées, acteurs de l’athérogénèse. [Jacobin -Valat MJ et al,
NMR Biomed, 24, 2011]

-Mettre en évidence des cibles relevantes de l’athérosclérose par des techniques innovantes.
La technologie du phage-display in vivo couplée aux techniques de protéomique permet de cribler in vivo les composants cellulaires et moléculaires de la plaque instable impliqués dans son évolution. (Deramchia et al, Am J Pathol, 180, 2012 ; PCT/EP/2012/072787).